Gallocanta est un territoire très connu des ornithologues pour le séjour hivernal de milliers de grues cendrées.

Fin mars, ces grues sont reparties vers le nord mais les lieux peuvent encore servir d'étapes pour des passages migratoires.

En arrivant à Gallocanta le dimanche, je suis allé dans un des accueils de la Réserve. Une dame très sympa m'a expliqué qu'il n'y avait plus de "gruas" sauf sur une autre lagune à quelques kilomètres. Environ 200 volatiles ont été comptabilisés. Si je veux les voir, ce n'est pas compliqué ... et de m'indiquer la route. Si, si, je peux y aller en voiture, pas de problème.

Traversée de paysages arides et ventés avant d'arriver, via un chemin carrossable et balisé,  sur un parking auprès d'un petit étang. Effectivement les grues sont là (une soixantaine) dans les champs et tout près de la lagune mais mon irruption motorisée va les déranger. Le parking est, à mon avis, trop près de la lagune.

Gallocanta_grues_paturent_280310_006

Gallocanta_grue_mur_280310_009

Gallocanta_grues_vol_280310_010

En voyant les grues s'envoler, prévaut le sentiment  d'avoir dérangé inutilement les oiseaux alors qu'ils faisaient halte ici. C'est tout le problème du "tourisme" nature/photo. On veut voir et souvent on perturbe.

Elles vont tourner environ 1/4 d'heure pour prendre les courants puis elles sont parties vers le nord.